Si les compositions de Kham Meslien évoquent les grands espaces, c’est que le musicien emprunte la puissance narrative de la contrebasse et la chaleur des mélodies accrocheuses. Accompagné d’un looper et d’effets, d’un charango et de percussions, il explore les sonorités de son instrument, superpose les boucles et les improvisations, évoquant les premiers disques solos d’Henri Texier ou encore le pianiste Nils Frahm. Il faut se laisser embarquer, pour s’apercevoir peu à peu de l’évidence : la vie n’est qu’une affaire de temps et de vibrations. Bassiste du groupe Lo’Jo jusqu’en 2016, Kham Meslien s’est produit sur l’ensemble des continents, des grandes scènes des mégalopoles aux déserts
australiens et américains. Il joue également dans le trio Sweet Back et a collaboré, sur scène ou en studio, avec de nombreux musiciens internationaux : Robert Plant, Archie Shepp, Robert Wyatt ou encore Justin Adams. Avec ce projet, Kham Meslien se lance dans une nouvelle aventure, introspective et partagée.

Détails des prochaines sessions

Aucune prochaine date