The strangers, Na Hong-Jin

La vie d’un village de montagne est bouleversée par une série de meurtres, aussi sauvages qu’inexpliqués. L’enquête de police piétine alors qu’une épidémie de fièvre se propage et mène à la folie meurtrière les habitants de la petite communauté. Sans explication rationnelle à ce phénomène, les soupçons se portent sur un vieil étranger qui vit en ermite dans les bois attisant rumeurs et superstitions.

Ce qui est particulièrement captivant dans ce film c’est le croisement des genres que s’autorise Na Hong Jin le réalisateur (The chaser 2008, The murderer 2010). Nous sommes peu habitués à voir un film ou se mêle drame familial, thriller, fantastique… hormis quelques longueurs, on sort du film secoué, avec le sentiment d’avoir vu une œuvre qui restera longtemps gravée dans nos mémoires.

F NA S

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.